La 5G au service des citoyens

Publié le 30-12-2020
5G
Image
illustration ville

 

Voirie, services de secours, villes plus écologiques... Les collectivités bénéficieront des apports de la 5G, et les citoyens aussi.

Alors que son déploiement est encore en cours partout dans le monde, la 5G séduit déjà des collectivités territoriales. Celles-ci s’emparent de la nouvelle technologie pour développer des projets au service des citoyens.

Des villes plus écologiques

La 5G est plus rapide, plus fluide, et offre des connexions instantanées en plus grand nombre. Appliquées à la ville et au territoire, ces atouts permettent de développer des services dans de nombreux domaines.

La collecte des déchets peut ainsi être optimisée grâce à l’Internet des objets. Des capteurs intelligents installés dans les bennes à ordure mesurent leur niveau de remplissage et analysent le type de déchets, ce qui permet aux opérateurs chargés du ramassage de mieux planifier leurs itinéraires. Cela réduit les coûts, les émissions de CO2 liées au trajet des véhicules, mais cela permet aussi de mieux valoriser les déchets.

Les nouvelles technologies serviront globalement aux collectivités qui souhaitent réduire leur empreinte énergétique, de différentes façons. On peut notamment citer les éclairages publics intelligents, le développement de transports autonomes, ou l’équipement des lieux publics en capteurs et interfaces de supervision, pour réguler les températures ou réduire la consommation d’énergie. Des systèmes de ce type ont été pensés pour des écoles par exemple, pour lesquels la connectivité 5G leur permettra d’être bien plus efficaces et réactifs.

Pour mesurer l’impact de ces petites révolutions, il faudra des outils de suivi et d’analyse. Ils évalueront la qualité de l’air, de l’eau, ou optimiseront l’usage des énergies renouvelables. La bonne nouvelle, c’est que ce type de capteurs pourrait être intégré directement sur des antennes 5G.

Des services d’urgence optimisés

Les services de secours ou d’urgence en tout genre pourront également bénéficier de la 5G. Depuis quelque temps, les techniciens d’Enedis utilisent la réalité augmentée pour voir le réseau électrique à travers le sol. Pour réparer une panne, ils doivent habituellement arpenter les rues à l’aide de plans papier. Cela prend souvent entre 4 heures et 2 jours de travail. Grâce à ce nouveau système, l’identification du réseau est plus rapide et plus fiable : on peut distinguer immédiatement les lignes haute tension des lignes basse tension, et avec une précision importante. Le temps d’intervention est réduit de 25 %, et il devrait l’être encore davantage au fur et à mesure que le service sera amélioré.

La police peut quant à elle s’appuyer sur l’usage de drones pour surveiller une zone avant une intervention sans prendre de risque. Les images sont transmises en haute définition et en temps réel grâce à la 5G. A New York, la police utilise aussi des technologies facilitées par la 5G, comme la réalité virtuelle, pour s’entraîner à des situations extrêmes. En s’immergeant régulièrement dans des scènes de prise d’otage ou d’attentats, elle travaille ses réflexes, et se prépare à mieux intervenir lorsqu’un drame se présente.

Les secours peuvent, enfin, utiliser d’autres dispositifs connectés nécessitant une réactivité importante, comme des antennes de secours pour prévenir des catastrophes naturelles.