Orange Réseaux / L'actualité des réseaux / Mieux maîtriser les énergies grâce à la 5G

Mieux maîtriser les énergies grâce à la 5G

Publié le 19-11-2020
Tags: 
5G

Dans la rue ou chez soi, la 5G pourra aider à réaliser des économies d’énergie considérables.

illustration objets connectes

L’arrivée d’une nouvelle technologie n’implique pas nécessairement que la consommation en énergie grimpe en flèche. Parfois, c’est même l’inverse. La 5G fait partie de ces innovations qui pourront permettre de mieux la maîtriser, et ainsi la faire diminuer dans certains cas.

Les "smart cities" plus économes

La 5G offrira des connexions plus rapides (on estime que les débits pourront être multipliés jusqu’à 10 fois par rapport à la 4G), mais aussi une meilleure fiabilité, y compris dans les zones densément peuplées ou dans lesquelles de nombreux appareils fonctionnent simultanément. 

Ces atouts laissent envisager de nouveaux usages, notamment dans l’espace public. La réactivité de la cinquième génération de connexion mobile facilitera et fluidifiera le fonctionnement de mobiliers urbains connectés. Par exemple, on peut imaginer des lampadaires qui ne s’allument que lorsqu’un passant ou une voiture s’en approchent.

A Los Angeles, Philips et Ericsson ont déjà développé ce type de système. Pour l’instant, il fonctionne grâce à la 4G. Mais les entreprises expliquent que les réseaux correspondants risquent d’être très vite saturés, et qu’il faudra de nouvelles infrastructures, capables de supporter davantage de connexions… comme la 5G.

Une maison connectée

Il sera aussi possible de profiter de ses innovations même à distance. Depuis quelques années, la domotique et les objets connectés se développent à l’intérieur de nos maisons. Il n’est plus rare de voir quelqu’un éteindre une lumière oubliée, régler son chauffage, verrouiller sa porte ou vérifier ses caméras de surveillance depuis son smartphone, à distance. Grâce à certains de ces usages, il est possible d’économiser de l’énergie, pour son porte-monnaie et pour la planète. Le site spécialisé Calculeo estime par exemple qu’un chauffage connecté permet de consommer 45% d’énergie en moins qu’un radiateur classique.