A New York, la police et les pompiers s’initient à la 5G

Publié le 29-01-2021
5G
Image
ville new york

 

Outre-Atlantique, la police et les pompiers utilisent des technologies innovantes pour s’entraîner et se former.

Pour parer à toute éventualité, les forces de l’ordre font régulièrement des exercices de mise en situation. Il s’agit généralement de reconstitutions ou de scènes factices. Mais certaines équipes, comme la police de New York, misent désormais aussi sur les nouvelles technologies pour peaufiner leurs stratégies d’intervention.

 

Des entraînements en VR

A Brooklyn, en 2019, des centaines d’officiers de la brigade anti-terroriste ont participé à l’un de ces projets pilotes. Ils ont utilisé la réalité virtuelle pour s’entraîner aux situations extrêmes de prise d’otage, et tenter de neutraliser de faux tireurs.

La méthode développée par l’entreprise V-Armed permet de créer des immersions plus vraies que nature, et de tester différents scénarii. Elle ne nécessite que peu d’espace et de préparation en amont. Pour en bénéficier cependant, mieux vaut avoir une bonne connexion. La réalité virtuelle et augmentée sont des technologies particulièrement voraces en termes de consommation de données. Grâce à l’arrivée de la 5G et de technologies comme la fibre, elles devraient être facilitées.

 

Des casques connectés pour les pompiers

Comme l’expliquait le média CNN, la 5G a déjà été plébiscitée par d’autres services publics new yorkais pour répondre à des situations d’urgence, lors de tests.

Elle a permis par exemple aux pompiers de voir à travers de la fumée grâce à des casques à caméras thermiques connectés. Ils pouvaient communiquer des informations directement avec les équipes restées en retrait. La connexion optimale permettait une bonne qualité d’image, et les communications étaient instantanées et plus fiables.

 

La police expérimente la 5G

Du côté de la police, c’est ShotSpotter, une autre entreprise, qui a expérimenté la 5G. Il s’agissait cette fois d’un prototype d’éclairages publics intelligents capables de détecter des coups de feu et de les signaler au NYPD, vidéo surveillance en direct à l’appui. Les lampadaires étaient même capables d’éclairer davantage la scène à l’arrivée des équipes, afin de leur assurer une meilleure visibilité.

La firme Kiana Analytics, enfin, a testé la 5G pour suivre les mouvements des passants dans un aéroport, et pour détecter des comportements suspects. Jusqu’alors, elle utilisait un système classique de Wifi, moins rapide et réactif.

Fixes ou mobiles, les réseaux sont donc aussi au service de la sécurité des citoyens !