1. Accueil
  2. Actualités
  3. Actualités des réseaux
  4. Une pièce spéciale à Sophia-Antipolis pour tester la 5G

Une pièce spéciale à Sophia-Antipolis pour tester la 5G

Orange et LEAT ont inauguré une chambre anéchoïque à Sophia-Antipolis.

Orange prépare la future norme de téléphonie 5G et a inauguré le vendredi 04/11/2016 la chambre anéchoïque, ouverte avec le LEAT (Laboratoire d'Electronique, Antennes et Télécommunications). Une inauguration qui s'est faite en présence de Nicolas Demassieux, directeur de la recherche du groupe Orange.

 

Cette "chambre sourde", sans écho, est constituée d’une enceinte métallique dont les parois absorbent les ondes électromagnétiques.

 

Elle servira à évaluer les performances des antennes pour la 5G, sans interférences venant de l'extérieur, mais permettra aussi de tester les capteurs et antennes de l'Internet des Objets (villes et maison intelligentes, e-santé, véhicules autonomes connectés) ainsi que la modélisation et prévision du rayonnement de ces antennes.

 

« Les antennes sont partout : dans les ordinateurs, les portables... Et ce n'est pas parce qu'on ne les voit plus qu'il faut arrêter la recherche. Les antennes prennent désormais de nouvelles formes car les signaux qu'on détecte sont de plus en plus subtils. Chaque objet communicant du futur aura sans doute une antenne spéciale, désignée pour lui et c'est pour cela qu'il est important de poursuivre la recherche. Et la chambre anéchoïque est l'un de ces outils », Nicolas Demassieux Directeur d’Orange Labs.»

 

Pour rappel, la nouvelle norme 5G promet « un débit jusqu’à 30 fois supérieur à celui de la 4G », avec des vitesses pouvant aller jusqu’à plusieurs Gigabits par seconde et avec une latence raccourcie de 25 à 5 millisecondes. Autre promesse de la 5G : elle devrait utiliser la même consommation d’énergie que la 4G.

Article de presse : 20minutes

04 nov 2016