Le Tour de France, un exploit technique et humain

Publié le 10-08-2022
TDF2022

Comme chaque année depuis 25 ans, Henri Terreaux, Directeur des équipes techniques d’Orange Events a couvert le Tour de France, pour permettre aux 41,5 millions de français de suivre la compétition de près.

Henri Terreaux, figure emblématique d’Orange et du Tour de France n’a bien sûr pas passé son tour pour l’édition 2022. Toujours sur le pont pour permettre aux spectateurs du monde entier de suivre l'événement à la télévision, à la radio et sur les réseaux sociaux, il revient avec nous sur cette folle aventure.

Image
tdf

Henri, vous revenez du Tour De France, qu’avez-vous retenu de cette édition 2022 ?

Pour ce qui est du Tour de France masculin, je retiens surtout… que c’était un vrai challenge ! Christian Prudhomme, Directeur du Tour, nous avait concocté un grand cru cette année, avec trois pays traversés, et un départ du Danemark. Pour les coureurs bien sûr, mais aussi pour nous, ce type de parcours représente un défi. Pour que les retransmissions puissent se faire dans les meilleures conditions possibles (que ce soit à la télévision, la radio ou sur les réseaux sociaux), nous avons dû nous interfacer à l’étranger avec les fibres des opérateurs locaux.

Ce que je retiens également, c’est qu’il s’agissait de la première édition du Tour de France féminin. C’était un véritable plaisir de voir les dames courir pour la première fois, et de voir la presse et les spectateurs aussi nombreux pour ce premier Tour de France au féminin depuis les années 1980.

Ce Grand Départ au Danemark ajoutait 3500 kms de plus au parcours, donc de la logistique supplémentaire sans compter la fatigue.
Enfin, après 2 années de COVID, cette année, nous y avons accueilli sur les lignes d’arrivées encore plus de médias, dont deux bien connus du grand public : Netflix et Discovery Channel. Elles se sont intéressées à la compétition de l’intérieur, et préparent des documentaires exclusifs sur certains athlètes du Tour.

Qu’est-ce qui a rendu cette année si unique pour vous ?

Ce qui rend le Tour et qui rend chaque année unique, ce sont toutes ces personnes qui « font » le Tour. Celles qui aident à sa bonne organisation et sa bonne transmission, cette mosaïque de compétences et de personnalités. Pour Orange, cela se traduit par un groupe soudé, cohérent, qui porte les valeurs du groupe.
Mais le Tour de France 2022 a comporté son lot d'innovations et de surprises. Tout d'abord, c'est cette année que nous avons profité du passage du Tour pour installer la 5G et/ou la Fibre Orange dans de nombreuses communes. Nous avons également rendu concret notre projet de visite de Notre-Dame en réalité virtuelle lors du Tour de France 2022. Certains de nos invités ont pu vivre en avant-première cette expérience inédite !

Image
tdf

L’introduction du Tour de France féminin, qu’est-ce que cela a changé pour vous, en interne de la compétition ?

Ce qui change principalement, c’est l’organisation ! Car nous avons enchaîné les deux Tour de France : nous avons terminé de démonter les infrastructures prévues pour l’arrivée du Tour masculin à 2h du matin à sur les Champs Elysées… Pour enchaîner à 6h du matin à Provins le câblage de la 2 étape ! Je me suis également entouré d’une équipe 100 % techniquement féminine pour cette nouvelle compétition.
Également, qui dit première édition dit grande couverture médiatique. Nous avons donc eu du mal à jauger le nombre de ressources dont nous avions besoin, qu’il s’agisse de techniciens ou d’équipements. Nous avions visé juste… Mais les premières éditions, c’est toujours un challenge pour cela !

Image
tdf

Comment s’est déroulée cette première édition du Tour De France féminin selon vous ?

Côté course, je sais que le Tour de France féminin a été une très belle compétition, avec des beaux exploits des françaises, comme celui de Juliette Labous, arrivée quatrième.

Pour Orange, ça s’est très bien déroulé également, même si le défi était de taille, notamment en termes de couverture réseaux, tant l’engouement populaire et professionnel était au rendez-vous.

Pour moi, c’était amusant de manager une toute nouvelle équipe et d’assister à une toute nouvelle rencontre sportive.

Pouvez-vous nous dévoiler un peu ce qu’il se passe en coulisse pour les réseaux d’Orange lors du TDF ?

Tout commence vers l’automne, dès la révélation du parcours de l'année à venir, par une étude avec nos Unités techniques régionales des communes traversées par le Tour. Celles-ci vont nous permettre d’en apprendre plus sur l’état du réseau sur leur territoire, de leurs besoins, de leurs avantages et des points de vigilance à connaître. Sans la coopération des équipes Orange régions, je ne peux rien faire !
Ensuite, du mois de janvier/février à la mi-avril, nous consultons toutes les mairies pour déterminer l'emplacement des sites arrivées et départ et actions avec ASO la position des camions Orange, que ce soit sur les villages départs, la ligne d’arrivée ou dans les salles de presse éphémères. Enfin, nous construisons les liaisons fibre et le jour de l’étape, nous acheminons tout le matériel dont nous avons besoin pour préparer l’arrivée du Tour et des coureurs.

Image
tdf

Quels moments ont été particulièrement forts pour vous ?

Cette année, le moment le plus fort pour moi a été l’arrivée des femmes lors du Tour de France féminin : c’est toujours saisissant de voir à quel point le sport peut mener les gens au bout d’eux-mêmes. D’autant plus qu’il s’agissait de la première édition : les coureuses ne savaient pas exactement à quoi s’attendre.
Un moment fort pour le réseau Orange a été le pic de connexion lors de l’étape de l’Alpe d’Huez du Tour de France masculin. Nous parlons de 30 millions de connexions (rien que dans la montée) et 100 millions de SMS échangés ! Il n’y a que sur le Tour que l’on voit de tels chiffres.
Enfin, j’ai été très ému par ce mot de remerciement et les larmes, à la fois de fatigue et d’émotion, de notre technicien danois lorsque nous nous sommes quittés. C’est ça aussi le Tour : ce sont des aventures fortes et des valeurs humaines, un vrai échange, un vrai don de soi.

Image
tdf

Avez-vous une anecdote insolite à nous partager sur cette édition 2022 ?

J’ai une pensée particulière pour ce petit garçon de 5 ans qui nous a aidé à tirer les câbles de la Fibre Orange sur plusieurs mètres et qui a supplié sa maman de pouvoir nous suivre sur notre périple pour continuer à nous aider.

Peut-être qu’une vocation est née, qui sait ?

 

Retrouvez la vidéo du Youtubeur Jojol "Les Secrets Tech du Tour de France 2022 ! (incroyable)"