Le Tour de France vécu de l’intérieur : immersion au coeur de son organisation

Publié le 12-07-2022
TDF2022

Saviez-vous qu’Orange est l’un des partenaires historiques du Tour de France ? La puissance de son réseau permet de suivre de près la grande boucle. Nous sommes partis en immersion dans l’organisation d’un des 3 plus grands  événements planétaire, en discutant avec l’une de celle qui le vit chaque année de l’intérieur : Cécile Rivieccio, responsable de projets au sponsoring sportif d’Orange France.

Le Tour de France, c’est la compétition estivale qui réunit chaque année jusqu’à 40 millions de français devant leurs postes de télévision, et des millions de spectateurs sur les bords des routes, attendant avec impatience le passage des coureurs.
Orange est partenaire de la compétition depuis plus de 20 ans et déploie toute sa technologie pour permettre à l’évènement de se dérouler parfaitement et d'être diffusé dans le monde entier. Un vrai défi technologique et humain !
Aujourd’hui, nous vous emmenons au cœur de la grande boucle en discutant avec Cécile Rivieccio, qui, chaque année depuis 1996, part pour gérer la communication, les relations publiques et activations réalisées par Orange sur le Tour.

Image
Les équipes Orange
 
Image
Le Tour de France vécu de l'intérieur

Cécile, Que faites-vous et plus largement, que fait Orange pour permettre au Tour de France d’être diffusé ?

Je suis responsable de projets au sponsoring sportif au sein du service communication d’Orange France. J’élabore et réalise toutes les activations de communication que l’on met en place pour le Tour de France. Que se soit sur nos comptes Twitter et Instagram (@Letourdefranz) mais aussi  sur nos différents sites. J’accueille également nos invités sur l’ensemble des étapes du Tour de France afin de leur faire vivre, à eux aussi, cette expérience de l’intérieur. Enfin, j’ai un rôle de relais avec l’équipe technique d’Orange, qui, elle, a pour mission de déployer toute la technologie nécessaire pour que la TV presse radio, partenaires, organisateurs et spectateurs  puissent relayer chaque jour les différentes étapes de la compétition auprès de leur public.
Car pour le Tour de France, Orange installe à chaque nouvelle étape pas moins de 3 tonnes de matériel et déploie 32 kilomètres de câbles à chaque arrivée. Ce sont 450 techniciens et superviseurs qui sont mobilisés en back office, 36 techniciens qui sont sur le pont jour et nuit et 70 experts et techniciens sont présents sur chaque étape.

 

Quel est le plus gros défi que vous avez dû relever sur le Tour de France ?

L’un des plus gros défis du tour chaque année, c’est de tenir le rythme ! Le Tour de France, ce sont près de 4 semaines très intenses,  évidemment pour les coureurs mais aussi pour nous. Chaque jour nous accueillons de nouveaux invités à qui nous devons leur faire passer un moment inoubliable…On a donc tendance à s’oublier. Ce  sont les autres qui comptent ! Pour les anecdotes je me rappelle de plusieurs arrivées d’étapes qui ont dues être déplacées ou écourtées à cause de conditions météorologiques très compliquées(chutes de neige, vents violents..).
Nous avons dû faire face à ces imprévus et nous adapter pour nos invités.   Mais jamais cela n'entame notre bonne humeur. Et finalement ça n’est pas si difficile, car nous sommes passionnés par notre métier mais aussi par le Tour de France. C’est toujours  un grand bonheur de recommencer chaque année. 

Quel a été votre moment le plus époustouflant sur le Tour de France ?

Je me rappelle d’un moment extrêmement fort en émotions. C’était lors du grand départ de Londres, où les spectateurs sont venus incroyablement nombreux pour assister à cet événement. Une véritable marée humaine se tenait devant nous, et elle s’est écartée très respectueusement lors de notre passage, sans aucun heurt et avec beaucoup d'enthousiasme et d’applaudissements. C'était un moment d’une très grande intensité émotionnelle.

Avez-vous une anecdote insolite à nous raconter ?

En 2016, une énorme tempête a secoué le Mont Ventoux alors qu’une étape y était prévue, notamment une arrivée.
A cause des intempéries, les équipes techniques d’Orange ont dû, de nuit, aux lampes torches afin de descendre les câbles de la fibre quelques kilomètres plus bas afin d’assurer la diffusion du Tour pour les téléspectateurs du monde entier, qui attendaient de pied ferme la suite de la compétition le lendemain.

Quel est LE moment que vous attendez le plus avant de partir pour le Tour de France ?

Ce sont les retrouvailles de l’équipe Orange avant de partir. Les équipes sont fidèles et changent assez peu d’année en année. A chaque départ, nous retrouvons les mêmes visages chez toutes les marques partenaires, journalistes… Et c’est toujours aussi galvanisant.
Je suis aussi toujours impatiente que l’aventure commence lorsque nous préparons les valises pour l’ équipe d’Orange : c’est là que nous entrons dans le  concret et que l’on réalise que l'événement va  bientôt commencer… L’excitation monte ! 

Pourquoi chaque édition du Tour de France est-elle un challenge différent ?

Chaque année, le parcours du Tour de France est différent. Ce sont de nouveaux milliers de kilomètres que l’on va parcourir pendant un mois. Avec un parcours qui se renouvelle sans cesse, nous devons nous adapter et nous réinventer, aussi bien sur le plan technologique mais aussi en communication… Le tout, pour offrir le meilleur du Tour au plus grand nombre.

Cette année, je suis particulièrement fière qu’Orange soit partenaire de la première édition de la nouvelle version du Tour de France femmes avec Zwift, qui se tiendra du 24 au 31 juillet. C’est un nouveau challenge, que je suis prête à relever !