Orange Réseaux / L'actualité des réseaux / La 5G, vecteur d’innovations pour le secteur de l’agriculture ?

La 5G, vecteur d’innovations pour le secteur de l’agriculture ?

Publié le 6-11-2020
Tags: 
5G

agriculteur dans sa ferme

La 5G devrait considérablement transformer le monde agricole et ses pratiques. Spécialisé, dès sa conception, pour permettre le déploiement massif d’objets connectés, le réseau cellulaire 5G va permettre d’installer, et de piloter via Internet une multitude de capteurs intelligents et de machines autonomes pour une véritable agriculture de précision.

Des exploitations plus performantes ?

A horizon 2025, et grâce à l’installation de senseurs connectés à l’ordinateur ou le téléphone mobile de l’agriculteur, celui-ci pourra connaître en temps réel, par exemple l’hygrométrie de ses sols, la vitesse du vent, la température... Ces données météo essentielles, recueillies avec une faible latence au niveau de la parcelle, une fois traitées par un algorithme pourraient permettre d’adapter l’irrigation au plus juste avec à la clé, des économies d’eau, indispensables dans un contexte de réchauffement climatique. Des drones peuvent surveiller les champs et envoyer une alerte si, par exemple, une maladie du feuillage est détectée, et déclencher une réponse appropriée. L’élevage va aussi gagner d’une plus grande connexion. Des puces intégrées dans le collier de vaches peuvent ainsi assurer un monitoring précis de leur état de santé et, là encore, permettre des réponses ciblées, seulement en cas de besoin.

Des robots au service de l’agriculture

Autre piste de recherche : la robotisation. Les machines connectées vont alléger considérablement le travail quotidien de l’exploitant. John Deere, le fabricant de machines agricoles propose déjà des projets de tracteurs sans cabine, totalement autonomes, pilotés via un GPS et une connexion 5G. Des start-ups travaillent sur des projets encore plus futuristes comme des prototypes d’essaims de robots agricoles de petite taille. Ces microtracteurs se coordonnent pour réaliser une tâche (les semis d’un champ par exemple) et s’avèrent travailler plus rapide qu’une grosse machine classique tout en consommant bien moins d’énergie. Leur indispensable coordination n’est possible qu’avec les très hauts débits de la 5G.

De la technologie pour une agriculture raisonnée

Les big data agricoles traitées par des algorithmes d’intelligences artificielles seront de précieuses aides à la décision pour les exploitants. La promesse est immense tout comme le marché potentiel. « Le marché mondial de l’agriculture intelligente devrait croître jusqu’à atteindre un chiffre de 23,44 milliards de dollars en 2025. », notait l’agence Transparency Market Research dès 2018. Les exploitations agricoles, grâce à la 5G vont aider à généraliser les productions raisonnées et durables, c'est dire pouvoir nourrir les populations tout en limitant au strict nécessaire les intrants (produits phytosanitaires, engrais, énergie, etc.) afin de préserver la nature.